mercredi 19 octobre 2016

# jour 38 #mardi 18 octobre

# jour 38 # mardi 18 octobre la météo avait prévu des nuages et l'on a pas vu Le soleil.Le "Mola-mola" nous a accompagné tout les long de la route, pas simple de le prendre en photo, mais c'est un régal de l'observer. Petite étape en plus on monte régulièrement,on prend le temps, et on économise les watts , et on remplace l'énergie solaire par l'énergie musculaire

On vient d'arriver a N'kob une ville qui pousse comme un champignon François est surpris pas sa croissance.C'était un passage obligé dans ses circuits motos,en descendant du Dgebel-sarho.A plusieurs reprises il avait bivouaqué dans une famille et passe  la saluer, une jeune Femme Naïma est depuis mariée et elle nous reçoit dans sa nouvelle famille.Une occasion de plus de vivre des moments d'exception pour toucher du doigt la vie d'une famille de l'intérieur.

On visite la casbah construite en terre qui abrite toute les générations épaisseur des murs 70 cm peu d'ouvertures et une "charpente"en peuplier et roseaux recouvert de terre.

On nous offre le thé avec des amandes et des dattes, puis on nous propose de se laver les mains....

Et François me dit " ils nous offrent le repas" on se levait de table ........

Et nous voilà entrain de remettre le couvert,sans couvert. une salade de tomates, un tajine  a savourer avec du pain chaud maison,on se sert du pain et on mange avec la main droite( la gauche est réservée  à d'autre taches) en dessert une  grenade.....

Simple mais chaleureux.

A plusieurs reprise j' ai croisé le Regard de Maïma jeune  femme qui vendait des bijoux sur le bord de la piste et qui est aujourd'hui maman et vie une vie de femme au maroc loin des codes de notre civilisation..........

Merci a la famille pour leur accueil. A notre départ Raïma nous a offert une boite de dattes geste d'amitié  pour François

On reprend la route en direction de Tazzarine et l'on monte le Bivouac soupe d'harriera déshydraté  et feu de camps